Accueil > Formations > Options obligatoires et de spécialité > Terminale S - Spécialité S.V.T.

Terminale S - Spécialité S.V.T.

La spécialité « Sciences de la vie et de la Terre » en terminale S

En fin d’année de première S se profile le choix de la spécialité de terminale. Afin d’aider les élèves à se décider, voici quelques éléments à prendre en compte concernant la spécialité S.V.T.

Quelles conséquences pour l’année de terminale et le baccalauréat ?

- Horaire hebdomadaire de l’enseignement de spécialité en terminale S : 2 heures.

- Coefficient de l’épreuve de S.V.T. au baccalauréat : 8 pour les candidats ayant choisi l’enseignement de spécialité, 6 pour les autres.

- Le sujet de l’épreuve écrite de S.V.T. (sur 16 points) est constitué de deux parties :

  • partie 1 : restitution organisée de connaissances (sur 8 points) ;
  • partie 2 : exercice 1 (exploitation d’un document, sur 3 points) et exercice 2 (raisonnement scientifique à partir de l’exploitation de plusieurs documents, sur 5 points).

La partie 1 et l’exercice 1 de la partie 2 sont identiques pour tous les élèves, et portent sur le programme de l’enseignement obligatoire de S.V.T.
L’exercice 2 de la partie 2 diffère selon la spécialité suivie par les candidats. Pour les élèves ayant choisi la spécialité S.V.T., il porte obligatoirement sur le programme de l’enseignement de spécialité. Pour les autres élèves, il porte sur le programme de l’enseignement obligatoire de S.V.T.

En ce qui concerne l’évaluation des capacités expérimentales (ECE, notée sur 4 points), les élèves ayant choisi la spécialité S.V.T. tirent au sort un sujet parmi des sujets portant sur le programme de l’enseignement obligatoire et des sujets portant sur le programme de l’enseignement de spécialité.

Pourquoi choisir la spécialité S.V.T. ? À qui s’adresse-t-elle ?

La spécialité S.V.T. permet de développer l’esprit critique en abordant des grands problèmes d’actualité (réchauffement climatique, thérapie génique, O.G.M...) et de soulever des interrogations éthiques (morales). Elle permet aussi de développer le raisonnement scientifique (exploitation de documents divers et variés), la rigueur, la logique, la réflexion... autant de compétences déjà travaillées en enseignement obligatoire, et approfondies en enseignement de spécialité. Elle permet également de mettre en œuvre différents types d’expérimentations (ExAO, protocoles divers et variés, manipulations, observations microscopiques...), de suivre une démarche scientifique de manière approfondie et complète.

Le choix de la spécialité S.V.T. est conseillé (mais n’est en aucun cas une condition nécessaire) pour la poursuite d’études dans certaines filières :

  • médecine, formations paramédicales (kinésithérapie...)
  • préparations scientifiques aux grands écoles (maths sup/spé bio ou autres) qui amènent aux études vétérinaires et d’ingénieurs en agroalimentaire, environnement...
  • faculté de biologie, géologie, S.T.A.P.S.
  • I.U.T., B.T.S. en rapport avec la biologie...

Qu’y apprend-t-on ?

Trois grands thèmes sont abordés :

- Du passé géologique à l’évolution future de la planète
Comment l’observation des faits passés permet-elle de comprendre les faits actuels et d’établir un modèle prédictif pour le futur (variations climatiques, variations du niveau des mers, fonte des glaces, effet de serre...) ?

- Des débuts de la génétique aux biotechnologies
Comment l’explication de faits observés ou de leurs conséquences dépend-elle de l’évolution du savoir et de la mise en relation de sciences différentes ? Comment une théorie se construit-elle à partir de faits scientifiques (données historiques sur Mendel, Morgan..., applications actuelles : O.G.M., diagnostic prénatal, thérapie génique, maladies génétiques...) ?

- Diversité et complémentarité des métabolismes
Par quels mécanismes les autotrophes fabriquent-ils des molécules organiques à partir de carbone minéral ? Comment la cellule libère-t-elle l’énergie des molécules organiques nécessaires à son activité : mouvements cellulaires, métabolisme, synthèses... (beaucoup d’expérimentations sur la photosynthèse, étude de la contraction musculaire...) ?